Du dièse au croisillon

La toile s’emballe à propos d’un nouveau terme sorti du chapeau de la très sérieuse commission générale de terminologie et de néologie (CGTN). Celle-ci vient en effet de préconiser « mot-dièse » en lieu et place du « hashtag ».

Capture Twitter
⏩ capture d’un tweet à propos d’un retard des trains

Signe de prédilection sur Twitter, le hashtag est une sorte de mot-clé précédé directement d’un « # ». Une fois publié, le hashtag devient cliquable et renvoie à l’ensemble des autres tweets estampillés du même code. Je ne suis pas du tout partisan de ces habitudes réservées aux férus du gazouillement, mais il permet dans certains cas de resituer rapidement la nature d’une discussion ou de visualiser d’autres commentaires sur le même sujet.

Dièse en musiqueUn des premiers reproches fait à la commission est celui d’utiliser un mot pour un autre. Le fameux « # » présent sur tous les claviers ne serait pas le dièse, mais le croisillon [¹]. Le dièse est un signe musical dont l’apparence est légèrement différente : « ♯ ». Les deux barres sont verticales et les deux autres sont légèrement montantes afin de ne pas se mêler aux lignes de base. Le croisillon quant à lui est composé de droites. Il faut bien admettre que dans la pratique, on se soucie peu de faire la distinction entre les deux surtout quand les deux symboles sont assez proches. D’ailleurs, en Belgique, le croisillon présent sur les téléphones portables est aussi connu sous le nom de « carré ». Une forme encore plus éloignée, mais qui ne choque plus personne. Après, je suis d’accord que venant d’une institution telle que la CGTN c’est plutôt mal venu.

Les concepteurs du réseau social ont choisi un code (#mot) pour rendre opérationnels ces mots clés. Je ne comprends pas bien pourquoi la traduction repose sur la présence d’un signe. Si les auteurs avaient choisi un astérisque (*) en lieu et place du dièse, l’auraient-ils appelé « mot-astérisque » ? À ce rythme, on a échappé à d’autres possibilités : « mot-esperluette, mot-barre-verticale, mot-dollar ». Je suis entièrement d’accord que le hashtag n’évoque rien de bien précis pour le quidam, en revanche je suis encore moins sûr que le nouveau terme éclaire les lecteurs de passage.

Pour la petite anecdote, nombreux ont été ceux à tweeter sur le sujet avec ce hashtag. Seul problème, le système n’accepte ni les espaces ni les traits d’union.

Capture Twitter
⏩ capture d’un tweet de David Abiker

De toute manière, le dernier mot revient à l’usage. Nous verrons si la nouvelle invention sera adoptée ou totalement ignorée comme de nombreuses autres propositions.

[¹] Le terme « croisillon » avec cette acception n’est repris dans aucun dictionnaire usuel. Il s’agit là d’un vocabulaire très spécialisé. N’est-il pas paradoxale de faire référence à un mot spécifique pour un large public ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s