Les notes de bas de page

La note de bas de page est utilisée dans le monde de l’édition, mais aussi dans n’importe quel document texte. Internet ne fait pas exception à la règle et on les croise surtout pour des textes longs. La note de bas de page est un commentaire explicatif sur un mot (recadrage historique, traduction, avis de l’auteur), la référence à un ouvrage, une citation… Jugée accessoire par le rédacteur, elle se trouve donc mentionnée en bas du document plutôt que dans le texte lui-même.

Capture d’un appel de note de bas de page
⏩ notes de bas de page

D’un point de vue typographique, la note se trouve généralement composée dans un corps de texte plus petit que le texte courant. Elle est signalée par un appel de note sous forme de chiffre ou d’astérisque quand l’usage est moins fréquent. Le chiffre est placé en exposant et décalé par une espace fine si le logiciel le permet, sinon il est accolé au mot. L’appel se place toujours avant la ponctuation, qu’il se rapporte au mot ou à la phrase. Le point abréviatif reste toujours collé à l’abréviation.

exemple2
exemple*,
exemple2 !
exemple2)
exemple, etc.2

Dans la partie basse de la page, la note est séparée du texte principal par un fin filet sur la justification totale de la page ou sur 1/5. On préfère l’éviter si la page est creuse. La note peut alors être rapprochée du texte.

Pour une meilleure lisibilité, le chiffre du début de la note n’est pas mis en exposant, mais repris dans le même corps que le texte et suivi par un point. Suivent ensuite un alinéa et le commentaire.

La mise en page dépend essentiellement du logiciel et de sa maîtrise par l’auteur. Les traitements de texte habituels ne permettent pas de telles finesses et proposent des ajouts préformatés.

Sur une page Web, il est courant d’utiliser les ancres nommées pour des textes longs [¹]. Une bonne solution pour passer rapidement vers le bas de la page. Wikipédia utilise largement cet usage. Cependant, je reste très mitigé sur l’ergonomie. Il existe une coupure entre le clic et l’affichage de note. Cet effet donne l’impression d’être face à une nouvelle page et les lecteurs ne comprennent pas toujours le déplacement.

[¹] À lire: « Jetez l’ancre »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s