Le pluriel des abréviations

Les unités de mesure sont invariables et par conséquent ne prennent pas la marque du pluriel.

J’ai vendu 15 kg de pommes.

Idem pour les abréviations terminées par un point abréviatif.

cf. art. 8, 10 et 13

Les abréviations terminées par la lettre du mot, prennent généralement un s.

Mmes (mesdames), 1ers (premiers), Mes (messieurs)

Pour certaines abréviations, le pluriel se fait par redoublement des lettres. Cette pratique est ancienne mais le lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale (référence en la matière) proscrit cet usage. On trouve ainsi des productions assez cocasses. Fort est de constater l’absence de cohérence.

M. (monsieur) MM. (Messieurs)
Mgr (monseigneur) NN.SS. (nosseigneurs)
S.M. (Sa Majesté) LL.MM. (Leurs Majestés)
R.P. (révérend père) RR.PP. (révérends pères)
P.-S. (post-scriptum) P.-P.-S. (post-post-scriptum)
p. (page) pp. (pages)

Les apocopes entrées dans le langage courant prennent naturellement la marque du pluriel.

des autos, des cinémas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s