Douillet le barbare

En juillet 2011, David Douillet — ancien athlète de haut niveau et homme politique français — glisse sur un mot: « On peut surtout avoir conquis un certain nombre de qualités qu’on peut mettre dans tous les domaines possibles et inimaginaux ». Et c’est le buz ! La faute, le barbarisme (d’où mon titre), n’est pourtant pas stupide surtout à l’oral. Le mot incriminé est un adjectif. La confusion du pluriel vient de la terminaison. M. Douillet a pris ce mot pour un adjectif se terminant par -al. Dans ce cas, la règle dit…

La plupart des adjectifs terminés par -al au singulier se terminent par -aux au pluriel.

Génial donne géniaux, original donne originaux, etc. avec son lot d’exceptions.

Comme le fait remarquer Bruno Dewaele (source), l’adjectif mériterait d’être allégé en imaginables. C’est plus évident lorsqu’il est remplacé par un autre adjectif: « tous les domaines possibles et concevables ».

Ce genre de bourde, on l’a tous connue dans une conversation quelconque. Nos amis, nos collègues ne se sont pas enflammés pour autant. Certes, M. Douillet est devenu un homme politique et s’exprime publiquement, mais faut-il à ce point lui jeter la pierre ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s