Oh ! la bourde. Non, un calembour

J’ai déjà entendu ce mot des centaines de fois. Je me suis toujours résigné à consulter sa définition, persuadé de ne rien comprendre. Dans mon esprit, ce terme appartient au domaine de la littérature et fait partie des figures de styles apprises en secondaires mais dont je n’ai rien retenu tellement je trouvais ça barbant.

Et pourtant… C’est finalement assez simple et nous l’utilisons — ou nous y sommes confrontés — pratiquement tous les jours. Le calembour (finale en -our et pas -ourg) est un jeu de mots fondé sur la différence de sens entre des mots qui se prononcent de la même manière.

Je suis un homme des tavernes.

Petite précision, la prononciation n’est pas toujours identique comme dans cet exemple où le son [é] devient [eu].

Un verre ça va, deux verres, bonjour les deux gars.

La presse traditionnelle ou people ne se prive pas de ces jeux de mots plus ou moins réussis. On en trouve également dans les poèmes, la littérature, chez les humoristes, sur les affiches de cinéma et bien évidemment dans le monde impitoyable de la publicité.

Gratter une vierge, ça porte bonheur
⏩ affiche de la loterie nationale (belge)

N’allez pas croire pour autant que les plus médiocres sont les moins réussis… bien au contraire. « Il ne faut pas cracher sur les jeux de mots. Les plus mauvais vont aux meilleurs amis » disait Daniel Pennac. Bon nombre d’écrivains s’y sont essayés avec plus ou moins d’habilité. Pour Victor Hugo, le calembour est la fiente de l’esprit qui vole. Le calembour est aussi très prisé par les humoristes (Raymond Devos, Pierre Dac). La presse use et en abuse, en particulier la presse people ou satirique.

Une bonne paire de plaques (Le Canard enchaîné, septembre 212)
La réclame, c’est mâle (Libération)

Le calembour est à la portée de tous. Il suffit d’un peu de créativité, d’humour et parfois de dérision. Pour y arriver, remplacez un mot par un homophone (le taon c’est de l’argent), décomposez un mot (l’eau à Zis) ou jouez sur le sens propre et figuré (mettre son grain de sel). Ces trois techniques peuvent être associées, mélangées et utilisées avec plus ou moins d’à-peu-près.

Je complète cette figure de style avec la vidéo d’Au pied de la lettre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s