Jeux 17: boustrophédon, transduction…

Je termine cette série de jeux tirée du livre de Sébastien Bailly: « Jouez avec les mots ».

Boustrophédon

On qualifie de « boustrophédon » le tracé d’un système d’écriture qui change alternativement de sens ligne après ligne, à la manière du bœuf marquant les sillons dans les champs, de droite à gauche puis de gauche à droite.

Nagrom ruojnob => bonjour Morgan

Cacographie

La « cacographie » est un désordre au niveau sonore, alors pourquoi pas un désordre de l’écriture. Il s’agit d’écrire chaque mot avec une faute d’orthographe. Chaque terme utilisé ne doit pas être repris dans le dictionnaire. Cela suppose de bien connaître les mots et, à défaut, d’aller vérifier au dictionnaire.

Feites unne fôte d’ortografe a chacque mo, s’aist fassile !

On peut également procéder de la même façon mais en remplaçant chaque mot par un autre de la même sonorité.

Y faux camp m’aime fer attends scions[¹]

Transduction

La « transduction » consiste à remplacer les mots signifiant d’un texte par d’autres mots, qui appartiennent tous au même domaine. Ainsi, on pourra réécrire La cigale et la fourmi en utilisant le vocabulaire médical.

Le malade et le médecin
Le malade ayant toussé tout l’été
Se trouva fort enrhumé
Quand la grippe fut venue…

Pi

Certainement que le nombre pi (π) vous rappelle des souvenirs d’école. Ce nombre, dont les décimales sont infinies, sert de base à une écriture sous contrainte. Prenez la valeur de pi (3,141 592…) et formez un texte, si possible cohérent, Chaque mot comporte le même nombre de lettres que celui du nombre en question. Autrement dit, le premier mot de votre chef-d’œuvre sera toujours de 3 lettres, le suivant d’une seule lettre, ensuite de quatre, etc. À vous de définir ensuite sa longueur.

Caviardage

Le « caviardage » est une pratique du temps des tsars de Russie. À des fins de censure, certains passages de texte étaient tout bonnement noircis à l’encre noire. Cette pratique a donné caviardage en rapport à la couleur et de l’origine.

Le jeu consiste à récupérer un texte connu et le caviarder selon ses envies. Les coupes peuvent être discrètes pour conserver l’idée originale de l’auteur ou plus sévères pour dénaturer volontairement le sens.

Mozin

« Mozin » est la contraction de deux termes : mots imposés. Le jeu consiste à imposer un certain nombre de mots incongrus dans un sujet particulier. Le concept est fort prisé dans les émissions radiophoniques. Par exemple, le participant doit annoncer une demande en mariage à sa belle et intégrer dans la conversation les mots « canasson, pittoresque, mensonge ». Le genre Cauet, et son caractère provocateur, impose l’insulte. On peut toujours les remplacer par des compliments, c’est tellement plus convivial.

Boule de neige

La boule de neige dévale la pente et grossit au fur et à mesure de son trajet. Dans la même idée, le jeu consiste à écrire une phrase avec un premier mot de x-lettre(s) et d’incrémenter d’une lettre le mot suivant.

À la fin nous avons usurpé souvent quatorze splendides réputations.

On peut augmenter la difficulté en faisant l’exercice inverse : en ordre décroissant. Une autre variante consiste à remplacer le nombre de lettre par des syllabes à l’image de Victor Hugo.

Écholalie

Poème dans lequel le dernier mot ou les dernières syllabes du vers sont répétés au début du vers suivant, comme un écho. Ci-dessous, un poème de Joachim du Bellay.

« Qui est l’auteur de ces mots avenus ?
Vénus !
Qu’étais-je avant d’entrer dans ce passage !
Sage !
Qu’est-ce qu’aimer et se plaindre souvent ?
Vent ! »

Épigramme

L’épigramme (féminin dans ce cas-ci) est un court poème satirique qui se termine par un trait d’esprit. L’art est difficile et à double tranchant. Dans l’exemple suivant, Voltaire se moque du journaliste Jean Fréron dont l’audace l’avait amené à critiquer le philosophe.

L’autre jour au fond d’un vallon
Un serpent piqua Jean Fréron,
Que pensez-vous qu’il arriva ?
Ce fut le serpent qui creva.

[¹] Titre d’un article d’Isabelle Brulland et Christine Moulin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s