Jeu 6: acrostiche & abécédaire

L’acrostiche est un poème, une strophe où les initiales de chaque vers, lues dans le sens vertical, composent un nom, celui de l’auteur, du destinataire, ou tout autre message.

Vous portâtes, digne Vierge, princesse,
Iésus régnant qui n’a ni fin ni cesse.
Le Tout-Puissant, prenant notre faiblesse,
Laissa les cieux et nous vint secourir,
Offrit à mort sa très chère jeunesse;
Notre Seigneur tel est, tel le confesse:
En cette foi je veux vivre et mourir.

Parfois, c’est carrément un mot complet. Voici la correspondance entre Alfred de Musset et George Sand.

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage
Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d’un cœur
Que pour vous adorer forma le Créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n’ose dire.
Avec soin, de mes vers lisez les premiers mots
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

La réponse:

Cette insigne faveur que votre cœur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

On trouve sur Facebook ce genre de jeu. Prenez le prénom d’une personne et attribuez-lui une qualité pour chaque lettre.

L’abécédaire est un petit texte ou un poème dans lequel les premières lettres de chaque mot suit l’ordre alphabétique.

À bord, chacun devrait enlever facilement gants, haut-de-forme inconfortables. Je kilométrais les miles nouveaux ou, plutôt que râler stupidement, tirais une voile wagnérienne… Xénophon y zozoterait !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s