Jetez l’ancre !

J’ai eu une discussion fort intéressante avec Jean-Marc sur l’utilisation des ancres. Pour rappel, une ancre est un lien pointant vers un point précis sur la page active ou une autre. Elle convient pour un article assez long, une FAQ, une liste de définitions… Placée en début, elle permet d’accéder rapidement à un chapitre. Un bouton top se trouve généralement au bas du chapitre pour remonter au sommaire. Petit truc, le signe # a pour effet de rafraîchir la page et donc de positionner la page tout au début.

Jean-Marc exploite très bien ce principe. Sur cet article, le haut de page présente d’emblée un sommaire interactif et permet une vue d’ensemble des sujets traités. Un clic envoie directement au chapitre concerné. On peut regretter de ne pas avoir un lien de retour vers le sommaire ce qui permettrait un aller-retour plus efficace.

Personnellement, je trouve ce système très peu intuitif pour les débutants et peu efficace, voire désagréable, pour les habitués. Très peu intuitif parce que le quidam clique sur un lien et s’attend à avoir une nouvelle page. L’effet entre le clic et l’affichage de la page est brutal et il ne perçoit pas nécessairement qu’il s’est simplement déplacé plus bas dans la page. Certains, comme Stephane Thomas, ont opté pour un défilement doux. On comprend tout de suite où on se situe.

Pour ma part, j’ai pris l’habitude d’ouvrir les liens dans un nouvel onglet en arrière-plan. Ça me permet de continuer la lecture sans être perturbé par des liens connexes. Dans le cas d’un sommaire, aucune distinction n’est faite entre un lien hypertexte et un lien d’ancrage. Du coup, l’ancre perd tout son intérêt.

Dernier inconvénient, les dernières ancres peuvent renvoyer vers le même affichage écran si les chapitres ne sont pas suffisamment espacés entre eux. Dans l’exemple, les trois dernières ancres mènent toutes au même résultat. Pas très efficace.

Une alternative aux ancres c’est d’utiliser un découpage de l’article en plusieurs pages. Les avantages sont multiples: des pages plus courtes donc plus légères, moins de scroll, un contenu bref et court encourage à lire, avec au final un meilleur référencement.

Jean-Marc me fait remarquer que cette découpe ne permet pas une vue d’ensemble de l’article. Le comportement des utilisateurs a évolué et ils ne sont plus aussi réticents au scroll. Autres inconvénients: l’impression, la recherche ou l’enregistrement dans tout l’article sont plus difficiles. Enfin, le morcellement peut nuire à la convivialité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s