De la hauteur pour les abréviations

Il est courant de mettre les dernières lettres de certaines abréviations en lettres supérieures. C’est le cas des abréviations par retranchement des lettres médianes: Mlle, Mgr, Cie… Les lettres finales – toujours en bas-de-casse – sont maintenues en suspension et sans point abréviatif. Ce souci typographique n’est pas obligatoire mais apporte de l’élégance aux mots.

Comment réaliser des lettres montées ? Tout dépend de votre environnement. Dans Word, le texte est sélectionné puis mis en exposant via le menu Format > Police. Sur une page web, une solution rapide consiste à imbriquer le texte entre des balises <sup> et <small>. Avec un texte de petite taille et espacé par défaut, l’interlignage risque de s’étirer. Afin d’éviter ce problème, et pour plus de finesse, il est préférable d’éditer sa feuille de style.


⏩ capture alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr

Quel que soit votre choix, tous les navigateurs ne réagissent pas de la même manière et des différences d’affichage sont susceptibles d’apparaître. Par prudence ou pour toute autre raison, on se contentera d’écrire l’abréviation en minuscules.

Enfin, sachez que les abréviations ne sont pas toujours bien interprétées par les lecteurs vocaux (utilisés notamment par les malvoyants). Si les enjeux d’accessibilité vous tiennent à cœur, il est plus prudent d’écrire les abréviations en toutes lettres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s