Des grands-pères et des grand-mères

On pourrait croire que j’ai fait une faute à grand-mères, mais non. Nous sommes là dans les cas particuliers de l’adjectif. Comment accorder correctement les mots composés avec grand ? C’est délicat et les sources ne disent pas toutes la même chose. Pour faire appel à une valeur sûre, je me réfère au Grevisse (p.126).

« Grand » ne varie pas dans certaines expressions anciennes où il se trouve devant un nom féminin, auquel il se joint par un trait d’union: Des grand-mères, des grand-mamans, des grand-tantes, des grand-messes. « Grand » est employé de même dans les expressions suivantes (dont la plupart d’ailleurs ne se disent pas au plusirel): grand-chose, grand-faim, grand-rue, grand-soif… Les dictionnaires et l’usage acceptent cependant de plus en plus fréquemment le pluriel « grands-mères ».

Donc, quand grand est suivi d’un nom féminin, il est invariable et séparé par un trait d’union. Certains font l’accord mais uniquement en nombre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s