Adjectifs désignant une couleur

Comme ses homologues, l’adjectif de couleur s’accorde normalement avec le nom auquel il se rapporte. Cet adjectif désigne uniquement une couleur (et non une chose): vert, noir, bleu, etc.

Des cerises rouges.

Dès qu’il est composé, il devient invariable. Les fainéants auront vite fait d’associer un complément à l’adjectif de couleur pour le rendre invariable et ne pas faire de faute.

La mode est aux chemisiers bleu ciel.
Des yeux bleu-vert.

Il reste également invariable quand plusieurs adjectifs de couleur désignent un seul être ou objet.

Les marsupilamis sont tachetés jaune et noir.

Enfin, si l’adjectif de couleur est tiré d’un nom (simple ou composé) il est invariable. La liste est longue et n’est pas exhaustive: amarante, anthracite, argent, auburn, carmin, cerise, chair, chocolat, citron, coquille d’œuf, crème, cuivre, émeraude, grège, kaki, marron, moutarde, noisette, olive, or, orange, pie, poivre et sel, terre de Sienne, thé, etc.

Des robes marron.

Dans l’exemple, le nom de la couleur est emprunté à la graine du marronnier communément appelé « marron ». Le marron (la graine) donne son nom à la couleur. L’accord est donc invariable. Ceux qui veulent l’accorder — et faire la faute – feraient bien de l’appliquer en nombre mais aussi en genre: des tables vertes {fém. pl.}, des tables marronnes {fém. pl.} ou encore une chevelure châtaine {fém. sing.}.

Parmi ces adjectifs de couleur invariables, il y a communément 6 exceptions. Pour s’en rappeler, il suffit de retenir les premières lettres de chaque adjectif: EMPIFR.

  • écarlate: {adj.} d’un rouge vif / {n. f.} étoffe teinte de cette couleur
  • mauve {adj.} d’une couleur violet pâle / {n. f.} plante
  • pourpre {adj.} d’un rouge foncé / {n. f.} étoffe de cette couleur
  • incarnat {adj.} d’un rouge clair vif / {n.} couleur incarnate
  • fauve {adj.} d’un jaune tirant sur le roux / {n. f.} bête sauvage
  • rose {adj.} d’un rouge très pâle / {n. f.} fleur

Certains ajoutent vermeil ({adj.} d’un rouge vif et léger / {n. m.} argent recouvert d’une dorure). Délaissés de leur invariabilité, ils suivent l’accord classique des adjectifs.

Exemple: des robes marron mais des joues écarlates.

La difficulté c’est de savoir si l’adjectif est tiré d’un nom existant dans la nature ou si le nom de la couleur existait au préalable. Par exemple, « turquoise » c’est une couleur à part entière ou c’est à l’origine le nom de la pierre ornementale ? Et la liste des couleurs ce n’est pas ce qui manque.

Une petite vidéo pour les plus fainéants 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s