Féminin des noms

Contrairement à d’autres langues, le français prévoit deux genres: féminin et masculin. Tous les noms communs appartiennent à l’un ou à l’autre et parfois les deux. Il n’existe pas de neutre comme en latin. Depuis notre plus jeune âge on nous apprend à faire cette distinction. Cette dernière a un impact sur l’accord des noms, des adjectifs et ces fameux participes passés.

La règle générale est simple: on ajoute un e au masculin des noms.

un cousin une cousine

Il y a cependant de nombreuses exceptions.

Noms terminés par -f

Les mots terminés par -f changent en ve au féminin.

veuf veuve

Noms terminés par -c

Les noms terminés par -c changent en que (sauf pour Grecque).

Turc Turque

Noms terminés par -er

Les noms terminés par -er font leur féminin en ère.

romancier romancière

Doublement de la consonne finale

Plusieurs noms doublent la consonne finale au féminin. C’est le cas des noms en -en, -on et -et (sauf préfet qui devient préfète au féminin).

gardien gardienne
négrillon négrillonne
cadet cadette

Les noms terminés par -x

La plupart des noms terminés par -x font leur féminin en se à l’exception de vieux et roux.

époux épouse

Les noms terminés par -eur

Les noms terminés en -er que l’on peut transformer en participes présents font leur féminin en -euse.

danseur danseuse

Les noms terminés par -teur

Les noms en -teur que l’on peut transformer en participes présents font leur féminin en -trice

inspecteur inspectrice

Féminin en -esse

Un certain nombre de noms font leur féminin en -esse. Il n’y a pas de règles. Il faut les apprendre par cœur pour bien les orthographier. J’ai repris ici les mots courants mais il en existe de nombreux autres.

  • abbé abesse
  • âne ânesse
  • borgne borgnesse
  • bougre bougresse
  • comte comptesse
  • diable diablesse
  • duc duchesse
  • enchanteur enchanteresse
  • hôte hôtesse
  • ivrogne ivrognesse
  • maître maîtresse
  • nègre négresse
  • ogre ogresse
  • prêtre prêtresse
  • prince princesse
  • Suisse Suissesse
  • tigre tigresse
  • traître traîtresse

Les formes spéciales

Certains noms ont, au féminin, une forme spéciale, soit de même radical soit de radical différent du masculin. C’est souvent le cas pour les noms d’animaux. Vous trouverez d’autres exemples en vrac: trouver le féminin.

canard cane (même radical)
bélier brebis (radical différent)

Noms sans féminin

Des noms masculins ne possèdent pas de forme au féminin: auteur, bourreau, cocher, déserteur, écrivain, médecin, professeur, proviseur, successeur, ministre, vainqueur, agent, maître(-)nageur, maître-chien… Cependant, la nouvelle orthographe autorise éventuellement la féminisation.

un(e) écrivaine, un(e) auteure, la ministre

Inversement, des noms au féminin ne possèdent pas de forme au masculin mais ils sont plus rares: nonne, sage-femme, matrone, douairière, lavandière

Reste que la féminisation des métiers mérite un ouvrage à lui seul. Et les incohérences sont nombreuses même au sein de l’Académie française.

Changement de sens

Certains noms changent de sens en fonction de leur nature. Pour d’autres exemples, consultez: « Changement de sexe et de sens ».

un mémoire de chimie ≠ posséder une bonne mémoire
un moule à cake ≠ une moule de Zélande

Les hermaphrodites

Un nom est parfois masculin au singulier et devient féminin au pluriel. C’est assez étrange mais la langue française est ainsi faite. Il existe trois cas: amour, délice et orgue.

un orgue d’église {m. s.} les grandes orgues de la cathédrale {f. pl.}
l’amour passionné de Jacques {m. s.} les grandes amours {f. pl.}

À noter que tous ne sont pas d’accord sur cette règle et l’usage est variable. Par exemple, en poésie « amour » serait masculin ou féminin. Ce mot pluriel serait utilisé depuis deux siècles dans les deux genres. On dit également qu’il ne devient féminin uniquement pour évoquer une relation amoureuse.

Les amours interdites de Tristan et Iseult font rêver.
Les amours (personnages) peints sur cette toile sont remarquables.

Délice est masculin au singulier mais quelques auteurs (comme Chateaubriand) l’utilisent au féminin. Au pluriel, il devient féminin sauf quand il est précédé des expressions « un de, un des, le plus grand des… ».

Un de mes premiers grands délices…

Enfin, orgue ne devient pas féminin au pluriel quand il concerne plusieurs instruments. Pas facile de s’y retrouver.

Cet atelier rempli d’orgues brillants laissait l’acheteur sans voix.

Il existe d’autres extraterrestres comme gens. Il est à la fois masculin pluriel et féminin pluriel. Je n’ai jamais bien compris comment il fonctionnait. On entend dire les petites gens {f. pl.} pour parler du peuple, souvent avec une connotation péjorative. Quant aux gens petits le sens est différent et se réfère aux personnes de petite taille.

des gens vieux, des vielles gens

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s