Phrases simples et complexes

Les phrases simples ne contiennent qu’un seul verbe conjugué. Les phrases complexes en contiennent plusieurs.

On m’appelle au château. (phrase simple)
Mon père voulait que je sois chevalier. (phrase complexe)

La phrase complexe contient autant de parties qu’il y a de verbes conjugués. On appelle ces parties des propositions. À ne pas confondre avec les prépositions. Ces propositions sont très souvent reliées entre elles par des mots de liaison.

Mon père voulait (1re proposition) ] [ que je sois chevalier (2e proposition)

Il existe deux sortes de propositions: les coordonnées et les subordonnées (ou enchâssées).

Propositions coordonnées

La proposition coordonnée peut exister seule. Séparée de la phrase, elle garde son sens. De même pour l’autre partie de la phrase. .

J’ai suivi son conseil ] car [ il n’y a pas de sot métier.
J’ai suivi son conseil. Il n’y a pas de sot métier.

Propositions subordonnées

La proposition subordonnée est dépendante de l’autre partie de la phrase et inversement. C’est parce qu’elle dépend de quelque chose d’autre qu’on dit qu’elle est subordonnée. Pour la comprendre, il faut obligatoirement avoir le début.

Mon père voulais ] [ que je sois chevalier (subordonnée).

Différentes sortes de propositions subordonnées

1. La subordonnée relative est appelée ainsi car elle est introduite par un pronom relatif. Elle est facultative mais ne peut subsister seule.

J’ai chanté un poème ] [ qui parlait d’amour.
J’ai chanté un poème.

La subordonnée relative « qui chantait le courage du roi » est complément du nom poème.

2. La subordonnée complément du verbe remplit la fonction de complément du verbe et son mot de liaison est la conjonction que. À ne pas confondre avec le que pronom relatif. Pour les distinguer, il faut identifier la fonction de la subordonnée dans la phrase: complément du verbe ou complément du nom.

Mon père voulais ] [ que je sois chevalier..

La subordonnée « que je sois chevalier » remplit la fonction de complément du verbe.

3. La subordonnée complément de phrase est facultative et mobile comme tout complément de phrase.

Je reçus un message, ] [ tandis que je jouais de la guitare.

Les mots-liens des subordonnées compléments de phrase:

  • temps: tandis que, lorsque, quand
  • cause: comme, parce que
  • comparaison ou manière: comme
  • opposition: tandis que, alors que
  • hypothèse: si
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s