Débusquer les liens morts

Le web est perpétuellement en mouvement. Les pages naissent et disparaissent aussi vite. En tant qu’administrateur de site, il est important de surveiller de près la validité des liens. Ce sont des liens internes (vers vos pages, vos images) ou des liens externes (vers d’autres sites, des ressources). Un travail de veille est important pour débusquer les erreurs de type 404. En théorie, aucun lien pointant vers votre contenu ne devrait fausse route. Pensez à rediriger le trafic pour ne pas perdre des visiteurs inutilement.

Les liens sur vos pages

Premier cas de figure. Passionné de musique, vous écrivez un article sur les instruments de percussion. En fin d’article, vous conseillez la lecture vers la page d’un ami: rytmes.com/percussion/. Ce lien est-il fonctionnel ? Si oui, vous n’avez aucune garantie à court, moyen et long terme. Quelles sont les causes d’erreur ?

  • vous avez fait une erreur de frappe, ce n’est pas rytmes mais rythmes
  • l’auteur a changé de nom de domaine
  • l’auteur a décidé d’ajouter une catégorie: rythmes.com/instruments/percussion/
  • l’auteur a déplacé, renommé, supprimé le fichier ou le dossier
  • l’auteur n’autorise plus l’accès public/gratuit à la page

Il n’est pas réaliste de vérifier régulièrement chaque lien manuellement. Un gestionnaire de sites comme Dreamweaver est capable de vérifier tous ces liens. La correction est rapide et efficace pour les liens internes. Pour ce qui est des liens externes, il faudra repasser avec un logiciel plus performant.

Link Examiner est le compagnon idéal pour cette tâche ingrate de vérification des liens. Il est propre dans ses résultats et le tableau est riche: code HTTP, nofollow, mots-clés, description, titre, temps d’accès, niveau de profondeur… Il lui manque juste un scan programmé de manière périodique.

Rapport Link Examiner
Link Examiner marque les liens brisés en rouge

Prudence dans l’interprétation des erreurs. Un code 404 signifie que la requête n’a pas abouti. La page a sans doute été supprimée mais il peut s’agir aussi d’une coupure temporaire. Ne supprimez pas trop vite les erreurs. Aussi, un code de validité ne signifie pas forcément que le lien pointe vers la ressource en question. Dans mon exemple, l’auteur n’a pas pris la peine de renouveler le nom de domaine. Une société de téléphonie reprend l’hébergement et profite du trafic pour suggérer de la publicité. Votre lien est fonctionnel mais il pointe vers un contenu erroné. Dans ce cas précis, il est difficile de trouver la parade.

Les vidéos intégrées (Youtube, Dailymotion) sont également difficiles à maintenir à jour. Ce contenu multimédia est une bonne idée pour enrichir son blog mais quid de sa pérennité ? Il n’est pas rare de voir un contenu supprimé, bien souvent pour des questions de droits d’auteur, sans aucun avertissement. Je n’ai pas (encore) trouvé une solution efficace.

Les liens sur le web vers vos pages

Deuxième cas de figure. Le web parle de votre page. Le blogueur Dupont écrit un article dithyrambique sur votre talent. L’adresse de votre blog se trouve citée et mise en valeur. Sur les forums d’entraide, les internautes vantent votre savoir-faire. De votre côté, vous ne manquez pas une occasion pour faire un peu de promotion. Espérons que M. Dupont n’ait pas fait de fautes dans le lien.

Dans ce cas de figure, vous ne pouvez agir sur le lien directement. Il vous faudrait contacter l’auteur et lui exposer la situation en espérant qu’il réagisse favorable à votre demande. En cas de changement de nom de domaine, le mieux est de mettre une redirection vers la racine du nouveau site. Gardez un œil attentif aux statistiques de fréquentation et toutes les requêtes échouées. Il est alors facile de rediriger (type 301) vers la bonne ressource le cas échéant.

Blogueurs sous WordPress

Il devient de plus en plus facile de maintenir un blog hébergé sous WordPress. La première extension est polyvalente. Redirection permet de gérer facilement ses redirections sans devoir passer par le fichier .htaccess. Pratique si vous avez l’habitude de renommer vos pages. Le module gère également les erreurs 404. Par contre, si vous cherchez juste à repérer les liens défectueux, Broken Link Checker est l’outil idéal. Il vous tiendra informé au jour le jour, soit via l’interface d’administration soit par e-mail.

Rapport Broken Link Checker
Rapport Broken Link Checker

Conclusion

La gestion des hyperliens doit être un travail quotidien sous peine de se retrouver à gérer un volume d’erreurs énorme. Pensez à nommer correctement vos adresses dès le départ[¹], de manière concise et contenant les bons mots clés. En cas de renommage, utilisez un système de redirection automatique pour vous épargner cette tâche rébarbative. Enfin, faites de la veille sur tous vos liens ainsi que les redirections.

[¹] À lire: « Personnaliser ses permaliens »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s