Imprimerie Dieu

Dimanche avait lieu la Journée découverte entreprise. Je suis allé visiter l’imprimerie Dieu à Ottignies. Le temps était de la partie et le public a répondu à l’appel des organisateurs puisqu’ils étaient plus de 700 à visiter cette entreprise familiale.

Je me suis attardé en premier sur ce qu’on appelle dans le métier la « pédale ». À l’origine, un ouvrier actionnait la presse à la force de sa jambe pour permettre une juste pression du papier contre la forme imbibée d’encre. Aussi, ce même homme alimentait la machine feuille par feuille. Que de travail !

Ici, la pédale est automatisée. Elle révolutionne le métier puisqu’elle affranchit l’homme de cette tâche fastidieuse. Le travail le plus long est le réglage parfait de la machine en fonction du type de papier, son épaisseur, la surface d’impression… Un système de ventouse absorbe le papier pour la faire passer à travers une pince. Cette dernière positionne la feuille et vient se positionner contre la forme typographique si les réglages sont bien faits.

Pédale
Presse typographique à pédale

Très étonné de voir dans ces lieux une linotype. À l’heure actuelle, elle n’est plus utilisée mais elle reflète tout le génie d’une époque. Un clavier aux touches très sensibles sélectionne des matrices pour chaque caractère. Ensuite, une barrette est produite à partir de plomb fondu à 280 °C. Chaque plaquette correspond à une ligne. Ici, la ligne pèse 80 g. Une page pèse donc presque 2,5 kg. Imaginez tout un livre entier ! Bien souvent, le matériau est refondu. En cas de réédition il fallait alors tout recommencer.

Linotype
Linotypiste en plein travail

Linotype
Linotype

Ligne de caractères
Ligne de caractères en plomb

Page de caractères
Page de caractères

Pour illustrer les pages d’un livre, un artisan façonne des formes dans du bois noble de première qualité. Le travail est minutieux et demande beaucoup de précision dans les gestes. La forme pivote sur le coussin en cuir et l’outil creuse les sillons. Aujourd’hui ce métier a disparu.

Gravure sur bois
Gravure sur bois

Plusieurs ateliers pour les enfants étaient prévus: confection du papier et dessin à partir de formes et d’encre pour les plus petits. L’occasion de venir visiter les lieux en famille. Journée très enrichissante auprès des pros d’une grande gentillesse et jamais avares de commentaires.

Confection du papier à l'ancienne
Atelier pour les enfants: le papier à l’ancienne

Atelier pour enfants
Atelier pour les enfants: les tampons de couleur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s