Images subliminales

Les images subliminales se sont popularisées avec le procès d’un publicitaire qui diffusait un message très bref « Eat Pop-corn, drink Coke » lors de la projection d’un film dans une salle de cinéma. Selon certaines sources de l’époque, les spectateurs consommaient davantage de pop-corn et de coca à la sortie de salle. Aucune étude sérieuse n’atteste aujourd’hui de l’impact de telles images sur le comportement de l’individu.

On pourrait utiliser ce mécanisme pour diffuser des messages préventifs. Par exemple: l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, le tabac cause des dégâts irréversibles. Toutefois, même si l’intention est noble, le procédé reste interdit. Le spectateur est pris en otage par un procédé qu’il ne maîtrise pas.

Image subliminale dans Apocalypto
Le réalisateur Mel Gibson apparaît dans la bande annonce d’Apocalypto

Le cas le plus flagrant est celui de Fight Club dans lequel une série d’images sont incrustées tout au long du film dont le membre d’un homme en gros plan. Il faut évidemment avoir vu le film pour comprendre les raisons de cette incrustation.

Image subliminale dans Fight Club
Dernière image subliminale dans Fight Club (clic pour voir l’originale)

D’autre exemples d’images subliminales existent, mais certaines sont fort discutables et on se demande si elles ne sont pas le résultat d’une tendance à la paranoïa de la part de ses auteurs. Le mal serait partout, la pub voudrait la peau du consommateur et nous serions tous des moutons sans aucun discernement ni esprit critique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s