Capitales et petites capitales

En imprimerie, il existe les bas-de-casse et les capitales (à ne pas confondre avec les majuscules). Plus rarement, on distingue les capitales des petites capitales. Dans une même police de caractère, l’imprimeur peut se trouver face à trois formes de caractère distinctes pour composer un texte sans parler des variantes de graisses et de l’italique. Toutes sont rangées dans un meuble en bois, appelé casse.

un texte en bas de casse
Un texte en bas de casse avec une capitale pour la majuscule
UN TEXTE EN CAPITALES
un texte en petites capitales
Un Texte En Petites Capitales et une Majuscule À Chaque Mot

Il existe une étendue de polices. Toutes ne disposent pas de ces trois variantes. En l’absence des petites capitales, il était alors d’usage d’utiliser des capitales dans un corps inférieur pour simuler le même effet. Le rendu était satisfaisant mais imparfait puisque les véritables petites capitales sont légèrement plus carrées et plus grasses.

Règles d’utilisation

L’Imprimerie nationale française recommande l’utilisation des petites capitales dans des cas très particuliers.

  • noms d’auteurs dans les bibliographies (en commençant par une capitale initiale), les épitaphes, les signatures de lettres ou de documents officiels et les dialogues
  • mot « Figure » indiqué en abrégé (Fig.) en légende sous des illustrations
  • chiffres romains utilisés pour indiquer un siècle ou une subdivision d’un ouvrage
  • titres courants, facultativement
  • mot(s) commençant par une lettrine, en début de paragraphe
  • messages télégraphiques

Pour ce qui concerne le web, il n’y a pas de règle particulière. Beaucoup de concepteurs web s’inspirent des recommandations pour le support papier. D’autres, utilisent les petites capitales pour les titrages (surtitre, chapeau, intertitre) ou pour mettre en évidence.

Écrire en petites capitales

Nos polices de caractères habituelles ne possèdent pas de petites capitales. Pour pallier ce manque, plusieurs solutions sont possibles.

  1. utiliser des polices complémentaires dites « Expert » ou « Small Caps & Old Style Figures » (SC&OSF)
  2. utiliser des polices OpenType disposant des petites capitales
  3. utiliser de fausses petites capitales

La meilleure solution est d’utiliser une police de caractère prévue à cet effet. À défaut, on peut simuler un effet de petites capitales dans les logiciels spécialisés (ou même dans Word) mais cette mise à l’échelle se traduit alors par une différence de graisse et le résultat est approximatif.

Dans le code HTML

En HTML, il faut faire appel à une feuille de style et la déclaration font-variant: small-caps. La police de caractères utilisée doit être disponible sur l’ordinateur du visiteur. Dans le cas contraire, le navigateur réduit la taille de la police ou, au contraire, affiche le texte en majuscules ou minuscules ! Le rendu de l’utilisation de cette propriété peut donc s’avérer aléatoire.

{code type=css}
.petite-cap {
font-variant: small-caps;
}
{/code}

Conclusion

Cette particularité typographique est réservée aux professionnels de l’édition. Elle fait partie d’une mise en page soignée dont seuls les techniciens maîtrisent l’outil. Difficile de demander tant de contraintes au quidam d’un site web par exemple.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s