Emploi des majuscules

La majuscule se met à la première lettre du mot. Si la première lettre est ligaturée, toute la ligature est mise en capitales (Œuvre).

On met des majuscules…

  1. au début d’une phrase, d’un texte
  2. au premier mot d’une phrase citée (comme disait l’autre: « Ce n’est pas… »)
  3. au premier mot de chaque vers d’un poème
  4. aux noms propres
  5. aux pays, régions, villes
  6. aux titres de journaux (Le Soir), revues, livres, œuvres d’art
  7. aux chefs d’État, Rois (Sir, Majesté) en fonction dans le pays de l’auteur
  8. aux noms communs utilisés de manière spécifique (l’État belge mais l’état démocratique)
  9. aux textes sacrés (la Bible)
  10. aux noms de fêtes associées à un saint (la Saint-Valentin, la Saint-Nicolas) mais sans majuscule quand il concerne le personnage (saint Nicolas patron des écoliers)
  11. aux institutions (l’Église catholique mais l’église du village)
  12. aux titres d’une personne (Monsieur le Président)
  13. aux termes historiques
  14. aux noms de rues, places, monuments, édifices officiels ou célèbres (Palais des Beaux-Arts, la Grande Muraille de Chine mais la muraille de la Cité interdite)
  15. aux gentilés* (un Français, un Bruxellois, un Africain, un Juif, un Celte) mais pas aux locuteurs (un francophone) ou aux fidèles d’une idéologie (un communiste), une philosophie (un bouddhiste), une religion (un juif)
  16. aux points cardinaux s’ils font partie d’un toponyme (l’Amérique du Sud) ou indique une région (le climat du Sud) mais pas s’ils sont employés adjectivement ou désignent une direction, une orientation (le soleil se lève à l’est)
  17. à certaines abréviations (E.U.)

Remarque — La majuscule s’emploie aussi de manière affective pour mettre un mot en évidence et lui donner de l’importance. Cette pratique est acceptée dans un courrier informel mais peu appréciée dans les documents sérieux.

* Habitant d’un lieu, d’une région, d’une province, d’un pays, d’un continent, ou une identité nationale ou ethnique. Attention à ne pas confondre avec l’adjectif: Il est italien.

On ne met pas de majuscule…

  1. aux adjectifs qualificatifs (les fromages belges, café liégeois) ou noms communs (un bordeaux* → vin de Bordeaux, le herve → le fromage de la région de Herve) qui marquent l’origine, la provenance
  2. aux noms propres devenus des noms communs (un baxter → une perfusion dont l’inventeur est un médecin américain Donald E. Baxter).

Abréviations

Je n’ai pas encore bien compris comment se faisait le choix de la majuscule pour les abréviations. Il suffit d’ouvrir un journal pour se rendre compte qu’elles sont nombreuses et les graphies changent d’un papier à l’autre et même de la version papier à la version en ligne.

Comment écrire la BNB (Banque nationale de Belgique), l’EMB (Exécutif musulman de Belgique), la BCE (Banque centrale européenne). Aussi, comment détermine-t-on la nature du déterminant ? Par exemple, dit-on le ou la Celire (Cellule Interrégionale de l’Environnement) ?

* Ne pas oublier le x final même si on parle d’un seul vin.

Pour approfondir le sujet: « Usage des majuscules en français ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s