« H » muet et « h » aspiré

Certains h en début de mot permettent l’élision. On parle alors d’un h muet. Le h est présent à l’écrit, mais reste aphone à la prononciation… il reste muet. Sa présence est inaudible, contrairement au néerlandais et à l’anglais où la prononciation du h donne du sens.

Malgré la fête, l’homme s’habilla comme d’habitude.

Le h aspiré est fort semblable au précédent puisqu’on ne l’entend pas non plus. Seules différences, il empêche l’élision et oblige à prononcer la voyelle du début de mot. Je n’ai jamais bien compris ce qu’il aspirait.

Le hibou a mangé le hamster.

Connaître la nature du h permet de faire ou non l’élision mais surtout de savoir si l’on peut faire la liaison. Cela vous évitera de dire des [zarico] ou des [zolandè]. À noter qu’on ne fait pas la liaison entre un adverbe et un adjectif.

Les || héros ne sont pas des zéros.
Les || hérons nichent dans des héronnières.
Je suis trop || heureuse.

Alors, comment le repérer ? Il n’y a pas de truc ! Il faut les apprendre par coeur et la liste est longue. Dans certains dictionnaires (Larousse, Robert), les mots commençant par un h aspiré sont précédés d’une astérisque.

hache, haine, haïr, hamburger, hamster, hanté, haricot, hasard, haut, hérisson, héros, hiboux, homard, Hollandais…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s